WICONA dote l’immeuble energia d’une façade alliant efficacité énergétique et esthétique contemporaine dans le cadre d’une rénovation HQE réussie

Dossier de presse

Situé dans un quartier d’affaires aux immeubles haussmanniens, à proximité de la gare Saint Lazare, OGIC a restructuré l’immeuble de bureaux ENERGIA pour le compte d’AXA REIM. Il s’agit de la première opération de réhabilitation certifiée NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE aux trois phases (programmation en 2006, conception en 2006 et réalisation le 15 octobre 2006).

Le maître d’ouvrage délégué OGIC a, dans un premier temps, géré les multiples procédures administratives inhérentes à l’instruction des permis de construire puis a organisé la rénovation lourde de cet immeuble de 8 étages pendant une durée de 20 mois de travaux. Désamianté, déshabillé jusqu’à ne conserver que le squelette béton, l’ensemble a fait l’objet d’une restructuration HQE complète, achevée en mai 2008.

Dotée d’une façade contemporaine équipée de menuiseries aluminium WICONA, ENERGIA s’érige fièrement à l’angle des rues de Vienne et du Rocher, et représente 9300 m² shon à usage de bureaux et 3 niveaux de sous-sol à usage de parking (55 places + zone de recharge pour voitures électriques).
L’immeuble tertiaire offre l’avantage de proposer désormais un niveau de confort incomparable à ses occupants, grâce à des investissements conséquents qui se retrouvent dans un coût d’exploitation attractif (diminution sensible du montant des charges).

En effet, le maître d’ouvrage délégué a défini la certification HQE de cet immeuble très haut de gamme qui a mis en valeur la gestion de l’énergie, les conforts hygrométrique et visuel des occupants, la qualité sanitaire de l’eau et de l’air, la gestion de l’eau (robinetterie à détecteur infra-rouge, réducteur de pression), ainsi que la maintenance des équipements techniques depuis les parties communes de manière à n’occasionner aucun dérangement.
Les bureaux équipés de traitement d’air par poutres rafraîchissantes et chauffantes, bénéficient d’une hauteur identique dans les circulations et les espaces de travail.
Un soin particulier a été apporté à l’élaboration de la nouvelle façade à laquelle sont assignés deux objectifs :

L’efficacité énergétique et l’esthétique contemporaine 

OGIC, assisté de l’architecte DTACC et du bureau d’étude Façade 2000, a conçu la nouvelle façade dans un esprit de modernité et de réduction des déperditions énergétiques.

Sa réalisation est le fruit d’une étroite collaboration entre le façadier FACE Ile de France et WICONA dont les BET ont réalisé ensemble, à partir de la gamme de fenêtres Wicline 65, des fabrications spéciales de châssis aluminium – 400 au total, inhabituels par leurs taille, poids et design.

Châssis équipés de double vitrage affichant une performance thermique : Uw = 1,8 W/m”.K

Un minutieux et important travail de prototype de façade (8 fenêtres sur 2 niveaux) a précédé le lancement de la fabrication en série. L’intervention sur chantier et la pose des murs-rideaux, menuiseries extérieures et parements verriers (à l’exclusion de la pierre agrafée), ont pu être effectués dans de bonnes conditions grâce à la création par le façadier d’un atelier in situ.

Les cibles HQE prioritaires

Conscient des enjeux socio-économiques du développement durable, OGIC a mis en place une démarche HQE dans le cadre de la restructuration de l’immeuble Energia avec deux priorités, l’Eco Gestion et le Confort des occupants.
Cette démarche s’appuie sur la création d’une nouvelle enveloppe hyper isolante, à grand clair de jour, qui a permis à Wicona d’exprimer son savoir-faire.

1 • Eco Gestion

Dès la conception du bâtiment, l’option a été prise de classer Haute Performance et Performance les cibles 4, 5, 6 et 7 du profil environnemental , c’est-à-dire la gestion de l’énergie, la gestion de l’eau, la gestion des déchets d’activité, l’entretien et la maintenance.

2 • Confort

Le profil environnemental mis en place comprenait également une cible confort visuel très performante, et les cibles conforts acoustique, hygrométrique et olfactif performantes.
Outre les cibles Santé (conditions sanitaires, qualité de l’air et de l’eau), une grande attention a été accordée à l’Eco Construction et notamment aux catégories Relation du bâtiment à son environnement, et Faible nuisance de la démolition.
Une façade contemporaine par ses lignes et sa performance énergétique Le challenge à relever pour la façade du bâtiment est double.

  • D’une part, comment transformer une sévère façade béton typique de l’architecture des années 60, très tramée, avec alternance de trumeaux vert foncé et pierre beige, en une façade au design et matériaux plus contemporains ?
  • D’autre part, comment tout en gardant la taille exceptionnelle des ouvertures, réduire les déperditions de chaleur en façade au point d’obtenir la certification environnementale HQE ?

L’objectif prioritaire consiste à réaliser une enveloppe qui rende les façades sur rues plus modernes, et qui limite les déperditions d’énergie tout en préservant le clair de jour.
Le choix de l’architecte DTACC s’étant porté sur une façade verre, métal, pierre associant isolations thermique et acoustique efficaces et lignes architecturées, le façadier FACE affronte un obstacle de taille : l’absence sur le marché d’un système standard de menuiseries métalliques susceptible de répondre aux contraintes imposées de dimensions (L 1900 x H 1800 mm en moyenne pour les ouvrants) comme de poids (160 kg).
Son partenariat avec Wicona, aboutit à la conception de fabrications spéciales inspirées de la gamme de fenêtres aluminium Wicline 65 à ouvrant caché.
La création de trois profilés aluminium, de 55 mm de face vue, permet de réaliser des ouvertures de même dimension que le bâtiment d’origine avec un aspect et une isolation conformes aux standards et normes actuels, ainsi qu’aux objectifs HQE. Châssis complet Wicline 65 avec allège : coefficient thermique : Uw = 1,8 W/m”.K 

Composition des vitrages de la façade côté rues

  • Ouvrants : Glace 6 mm Stopray Safir 14 mm noir + Argon et Glace de 10 mm
  • Allèges vitrées : Glace feuilletée 64.2 Stopray Safir 16 mm Noir + Argon et Glace de 6 mm
  • Mur-rideau : Glace feuilletée 64.2 Stopray Safir 18 mm Noir + Argon et Glace de 6 mm

Le concept Wicline 65 à l’origine du design de la façade

Grâce à cette démarche, Energia est aujourd’hui doté d’une enveloppe de standing, au design homogène et contemporain, associant mur-rideau aspect VEP et châssis simples à ouvrant caché :

  • Mur-rideau grille WICTEC 50 avec capotage aspect VEP pour le soubassement (RC + 1), avec isolation extérieure, menuiseries aluminium et double vitrages.
  • Châssis Wicline 65 à un vantail et ouvrant caché, posés en tableau avec système d’habillages pierre et verre entre châssis (étages 2 à 6).
  • La façade se terminant en retrait en R+7 et 8 avec des châssis simples et surdimensionnés.

A souligner qu’en dépit de la variété des matériaux constitutifs, la façade arbore un rendu de couleur identique, RAL gris 7004, conformément au cahier des charges.
Le rythme vertical des trumeaux en pierre et des meneaux est adouci par les profils de décor horizontaux des modénatures en verre émaillé devant maçonnerie.
Les châssis sur allège intègrent un ouvrant 1 vantail à la française dont la traverse reprend l’aspect VEP grâce à 2 tubes carrés vissés horizontalement.

Au total, 400 châssis aluminium constituent la façade ; ils sont tous équipés de limitateurs et de paumelles pouvant supporter 200 kg. Les profils aluminium spécifiques de la gamme de fenêtres Wicline 65 de Wicona qui les composent sont de trois types :

  • dormant de 90 mm avec modénature extérieure rappelant l’aspect VEP du mur-rideau du rez-de-chaussée
  • profil de support haut et bas pour plaques de verre émaillé
  • profil de décor horizontal vissé sur le support

Côté rues de Vienne et du Rocher
1 • Pour associer isolation extérieure efficace et façade architecturée, une sorte de réorganisation du sous-bassement (R+1) a été opérée, réunifiant le rez-de-chaussée et le 1erétage dans un mur rideau d’aspect VEP, avec intégration de châssis aluminium aux performances identiques à ceux du corps de bâtiment. D’où la pose successive :
• d’un isolant entre la structure béton et les nouvelles pierres d’habillage de même tonalité que la pierre beige du corps de bâtiment.
• de châssis ouvrants Wicline 65 à ouvrant caché (sans modénatures) hautes performances.

2 • La cohérence de l’ensemble se retrouve dans le corps de bâtiment (R+2 à R+6) où l’on a, en outre, joué sur les allèges avec modénatures pour réduire les déperditions énergétiques :
• Les menuiseries antérieures étant en retrait, les nouvelles sont avancées pour donner l’aspect de mur rideau VEP recherché.
• Pour cela, un habillage est créé sur l’allège, une modénature composée de métal et de verre. Derrière cet élément décoratif l’isolation a pris place, ainsi que derrière les meneaux en métal.

3 • Au niveau des 7 et 8ème étages en retrait, les mêmes contraintes de déperdition n’existaient pas. Aussi, le travail s’est-il essentiellement porté sur la menuiserie, des châssis simples et surdimensionnés de 2000 x 2000 mm (OC 1 vantail).

Côté cour, un patio est entouré de 4 façades enduites équipées de d’ouvrants cachés sans modénatures, avec ou sans allège (L 1300 x H 1600 mm), à ouverture à la française avec limitateur. Le patio surplombe une verrière plate type VEA qui couvre le 1er étage, valorisant ainsi la surface locative en-dessous.

Une façade qui par ticipe au confort sur le lieu de travail 

Les fenêtres aluminium sont dotées de caractéristiques supplémentaires reflétant la prise en compte des besoins des personnes sur leur lieu de travail :

  • Affaiblissement acoustique de 35 dB.
  • Visibilité et luminosité accrues. L’apport de lumière naturelle est très important sur le lieu de travail d’où le choix de vitrage Cekal basse émissivité, facteur solaire 31% avec un taux de transmission lumineuse de 61%.
  • Store screen électrique anti-reflets intérieur
  • Conservation de la ventilation naturelle. La possibilité d’ouvrir la fenêtre est un sujet important dans la démarche HQE. D’où la création de paumelles et crémones spécifiques capables de supporter 200 kg, avec contacteur de feuillure intégré pour que la GTB (gestion technique du bâtiment) coupe la climatisation en cas d’ouverture : 10 m de câble environ par ouvrant, câble intégré dans la ferrure et donc invisible.

Certification HQE phase Réalisation : octobre 2008
Maître d’ouvrage AXA REIM
Maître d’ouvrage délégué : OGIC
Architecte : DTACC
Façadier : FACE Ile de France
Menuiseries : WICONA


Les dessous cachés du chantier : un prototype de façade hors norme et un atelier de vitrage sur chantier

1 • Le lancement de la fabrication des profilés par FACE a été précédé d’une étape rendant compte du niveau d’exigence du maître d’ouvrage délégué OGIC : la création d’un prototype de façade, lui aussi hors norme.
En effet, pour bien juger de l’intégration environnementale d’ENERGIA dans le quartier et particulièrement de l’harmonie de couleurs des meneaux, allèges et pierres de la façade, un témoin façade a été réalisé, comprenant 8 fenêtres superposées sur 2 niveaux et de part et d’autre d’un trumeau.
2 • Le recours à la technique assez contraignante de la pose des châssis par l’extérieur grâce à un échafaudage tubulaire a nécessité la création sur chantier d’un petit atelier pour vitrer les ouvrants sur place avant leur installation par l’intérieur.

FACE, Façade, Acier, Couverture, Etanchéité

Entreprise familiale indépendante créée il y a 30 ans et dirigée par Yves Torrès, FACE a établi sa réputation en tant que spécialiste de la couverture, du bardage et de l’étanchéité. En 1996, la société rachète une entreprise vosgienne et développe le secteur menuiserie aluminium et pose de façade qui réalise actuellement un CA de 15 millions d’euros sur la France, avec un atelier de fabrication dans les Vosges et un bureau situé en Région Parisienne. Ce secteur « cellule façade » bénéficie d’une grande autonomie au sein de l’entreprise : 60 personnes, ateliers inclus, interviennent sur les chantiers façade dans la rénovation et la construction neuve.
Le groupe FACE emploie 250 personnes en France, réalise 250 millions d’euros de CA, et dispose de 15 filiales en France, Portugal, Espagne, Hongrie et Luxembourg.

Charte de chantier vert

OGIC a mis en place une charte de chantier vert, intégrée dans le dossier de consultation des entreprises (D.C.E.) Le chantier s’est déroulé dans le plus grand respect des cibles HQE de Relation du bâtiment à son environnement et de Faible nuisance de la démolition, particulièrement sensibles en matière de rénovation d’immeuble.

Energia est un immeuble d’angle, donc extrêmement visible, qui côtoie des immeubles haussmanniens en pierre. La gestion de son intégration dans le site s’est faite avec les Architectes des Bâtiments de France auxquels plusieurs scenarii de façades ont été présentés, sans oublier la 5ème façade par rapport à laquelle ils ont montré la même exigence esthétique. C’est ainsi que les locaux techniques, partiellement regroupés sur la toiture, sont masqués par des modénatures adaptées.

L’objectif d’avoir un chantier propre dégageant le moins de nuisances possibles (limitation du bruit, de la poussière, des déchets) a été atteint ; aucune plainte de riverain n’a été enregistrée. A titre d’exemple, pour réduire les nuisances sonores lors de la démolition, le maître d’ouvrage délégué a privilégié le sciage (plus onéreux) plutôt que le marteau piqueur. Des relevés acoustiques des nuisances chantiers ont été établis pendant toute la durée des travaux.

Le tri des déchets a été mesuré au niveau HQE. Des bordereaux de suivi des déchets ont été distribués aux entreprises. A l’amiante, obligatoire, se sont ajoutés tous les autres déchets, gravats compris. Ils ont été pesés, valorisés, le bois séparé des autres matériaux. C’est ainsi qu’il a été possible de justifier de plus de 80 % de matériaux recyclés.

Cette rigueur implique des chantiers plus organisés, mieux suivis, des réunions spécifiques avec chaque intervenant concerné. La vigilance s’étendant naturellement aux bases vie sur chantier.