Octobre 2018

Siège social Espace Habitat, Charleville-Mézières (08)

Lettre Référence
 

Solutions produits

  • 68 châssis WICLINE 65 OC HI
  • 10 portes WICSTYLE 65 battantes
  • Mur-rideau WICTEC 50 SG (40 m²)
  • Mur-rideau WICTEC 60 serreur filant; capots extra-plats (36 m²)
  • Mur-rideau MECANO 52 (25 m²)

Maître d’ouvrage :
Espace Habitat
Architecte :
AMA Atelier Matières d’Architecture Charleville-Mézières (08)
Entreprise :
Warsmann, Nouzonville (08)
Photographe :
Rémi Villaggi
 


UNE RÉNOVATION TOUTE EN RELIEFS
 

 

Le contexte :
rénovation et renouveau

Acteur de référence de l’habitat social depuis la fin du XIXe siècle dans les Ardennes, avec aujourd’hui 11 500 logements en gestion, Espace Habitat a son siège historique à Charleville-Mézières. Construit dans les années 1960, agrandi dans les années 1980, l’immeuble (R+6) était une passoire thermique et nécessitait de nouveaux équipements.
 
Une rénovation s’imposait, exemplaire qui plus est, “ tant pour le confort des usagers du bâtiment – une cinquantaine de salariés et les publics que nous accueillons – que pour être au diapason de la qualité et de la durabilité du parc que nous gérons ”, souligne Cédric Chatelain, directeur du développement.
 
Au plan esthétique, cette remise à niveau était l’occasion à la fois d’harmoniser le bâti et d’inscrire l’image du bailleur dans une identité forte contemporaine, au milieu d’un environnement urbain caractérisé par des constructions plus basses et de typologies assez hétéroclites. Le projet conçu par Atelier Matières d’Architectures a séduit le maître d’ouvrage par “ son efficacité dans la simplicité et par la modernité apportée ”, avec sa façade mise en relief   par des bow-windows et une grande vitrine-verrière.

Les enjeux : économies d’énergies et identité contemporaine

Une simulation thermique dynamique a permis, outre de décider des nouveaux équipements – chaudière, centrale de ventilation, panneaux photovoltaïques sur les garde-corps du dernier niveau en attique –, de fixer les choix techniques et esthétiques en matière d’enveloppe, particulièrement sur les façades côté rues, orientées sud et sud-ouest.
 
Ainsi, l’ITE vient former une seconde peau que rythment un bardage métallique au plissé horizontal et des jeux d’ouvertures. La vitrine-verrière en forme de prisme, hissée  sur  deux niveaux (20 mètres de large x 6,85 mètres de haut), et les cinq bow-windows, sur deux niveaux et trois largeurs différentes calées sur les trames des fenêtres, « créent un signal dans la ville, ouvrent le bâtiment sur l’extérieur, lui donnent une nouvelle échelle urbaine adaptée à celle d’un siège social, tout en autorisant de larges vues depuis l’intérieur », résume l’architecte, Frédéric Denisart.
 
Mettant l’accent sur le vitrage et le bardage zinc, la composition requiert, en plus de hautes performances et résistances, une discrétion maximale des menuiseries aluminium WICONA et leur harmonie avec le prisme vitré sur structure acier conçu par l’entreprise Warsmann.

Les solutions WICONA : discrétion et performances

Côté fenêtres, la solution WICLINE 65 au design épuré répond à ces exigences dans sa version HI haute performance thermique (barrette polyamide double chambre sur dormant, quadruple chambre sur ouvrant) et à ouvrant caché sur une allège vitrée en remplacement de l’allège bétonnée originelle (1 350 x 1 750 mm). Elles s’intègrent parfaitement au bardage brun de la façade et à celui, noir, de l’attique, sur le dernier niveau en retrait.

L’effet « tout verre » des cinq bow-windows, en avancée dans des cassettes habillées de Reynobond®, se fonde sur deux systèmes de mur-rideau. Le plus grand des bow-windows (L. 3 675 x H. 2 500 mm), composé des vitrages les plus lourds (665 kg), met en oeuvre une solution WICTEC 60 à serreurs filants et capots extra-plats. Pour les autres, de dimensions moins imposantes et aux vitrages plus légers, on a recouru à la solution WICTEC 50SG. Le principe de verre structurel clamé de ce dernier a inspiré à Warsmann la conception de la verrière en prisme. Enfin, un troisième système de mur-rideau WICONA, le MECANO 52 serreur ponctuel, est utilisé pour le sas d’entrée. Les portes WICSTYLE 65 équipent les entrées latérales et de service, dans leur version battante.

Les  bénéfices :
confort et qualité esthétique
Après avoir espéré pouvoir mener une rénovation en site occupé, le maître d’ouvrage a rapidement laissé la place au chantier et ne l’a pas regretté, depuis l’intégration des lieux en juin 2017. “ Non seulement le résultat est très beau de l’extérieur, mais on ressent très nettement le gain en confort visuel, acoustique, et bien sûr énergétique ”, avec une consommation d’énergie divisée par quatre.


 TÉMOIGNAGES
“ Outre la conception technique de l’enveloppe pour atteindre les objectifs fixés, toute la réflexion esthétique sur les menuiseries est partie du travail sur la vitrine-verrière en prisme : comment faire pour éviter tout décalage avec les autres parties vitrées ; comment harmoniser au mieux cette structure aux profils aciers plats et très fins, avec les fenêtres et bow-windows. Pour créer cette harmonie, nous avons affirmé la place du vitrage – un verre teinté à fort facteur solaire (28%) sur la verrière et les bow-windows. L’ouvrant caché sur les fenêtres, les murs rideaux à vitrage structurel sur les bow-windows, le capotage en Reynobond® de leur ossature métallique a permis d’effacer le plus possible les menuiseries. Pour celles qui restaient apparentes, j’ai choisi un thermolaquage structuré (bleu 2600 sablé de chez WICONA) qui accroche la lumière de façon soyeuse, pas du tout monolithique. Le maître d’ouvrage a joué le jeu d’une collaboration dès l’amont entre nous et l’entreprise Warsmann, ce qui nous a permis d’atteindre un résultat très abouti. ”
Frédéric Denisart, architecte
AMA Atelier Matières d’Architecture, Charleville-Mézières (08) 
 
‘ Face à la demande de l’architecte de surfaces vitrées extra-lisses, sans structures apparentes, nous avons proposé le mur-rideau vitrage structurel à clamer WICTEC 50SG. Cette solution autorise une reprise de charge jusqu’à 480 kg pour des dimensions de 4000 par 2000 mm et convenait pour tous les bow-windows sauf le plus grand, dont le poids de vitrages, de 665 kg l’un, exigeait une capacité de prise de feuillure supérieure. Nous avons donc opté pour le WICTEC 60, dont les capots extra-plats se voient très peu. C’était notre premier chantier de mur-rideau à clame, d’où des échanges très utiles entre notre bureau d’études et les services de WICONA. Du coup, nous avons pu nous inspirer de ce principe pour concevoir et réaliser le prisme de la vitrine- verrière, qui met en œuvre des vitrages de 1 500 mm par 5 000 mm de hauteur pour un poids de 600 kg. ”
Philippe Slezak, directeur général
Warsmann, Nouzonville (08)
 

 

Achèvement des travaux : Printemps 2017

Ingénieur d’Affaires WICONA :
Jean-Marcel SCHROEDER – 06 14 88 41 30
 

Ingénieur Commercial WICONA :
Alain BERRIOT – 06 16 47 10 92